Il est difficile d’imaginer à quel point chaque instant de l’existence est gâché quand on voit mal, quand on a des problèmes d’yeux.

Il n’y a pas que la broderie et la lecture qui deviennent pénibles ou impossibles.

Vous ne parvenez plus à lire les panneaux de circulation. Vous risquez d’écraser un écolier. Vous devez renoncer à conduire.

Vous ne pouvez plus apprécier les paysages, ni voir une exposition sans coller le nez aux tableaux et déclencher les alarmes.

Vous mettez une chaussette bleue et une chaussette noire. Vos enfants se moquent de vous parce que vos vêtements ont des taches que vous n’aviez pas vues.

Vous vous cassez le nez contre les vitrines trop propres et les portes vitrées.

Vous ratez les marches, buttez dans le trottoir.

Le visage de vos amis, de vos enfants et petits-enfants, devient flou. À distance, dans la rue, vous ne les reconnaissez plus. Ils pensent que vous faites semblant de ne pas les voir.

Vous perdez les petits objets, clés, lunettes, petits outils, et les retrouver devient de plus en plus frustrant et long.

Vivre isolé du monde

Lire une recette de cuisine, un mode d’emploi, vous fatigue. Vous préférez souvent renoncer.

Vous vous fermez peu à peu au monde extérieur.

À force, c’est votre vie tout entière qui devient grise, morne, triste à cause de votre seule vue qui baisse.

Vous pouvez également commettre une erreur fatale lorsque, par exemple, vous ne parvenez plus à lire distinctement la notice d’un médicament.

Et pourtant, il n’y a rien de plus facile que de protéger vos yeux.

Voici 7 stratégies pour protéger vos yeux

  • Arrêtez de fumer : toute fumée qui s’introduit dans votre corps, y compris les gaz d’échappement, apporte avec elle des milliers de milliards de radicaux libres, des molécules agressives qui sont capables d’endommager ou de détruire vos cellules. Les cellules de votre rétine et de votre macula sont particulièrement sensibles aux radicaux libres car leur forte exposition à la lumière leur impose déjà une contrainte permanente. N’en rajoutez pas avec de la fumée de cigarette.
  • Surveillez votre tension : votre œil est tapissé de vaisseaux sanguins microscopiques, les capillaires, qui irriguent les cellules de la vue. Si votre pression sanguine est trop forte (et rappelez-vous que vous n’avez aucun moyen de le savoir si ce n’est de vous la faire mesurer régulièrement), vos capillaires vont s’endommager.
  • Attention à votre sucre sanguin : un taux excessif de glucose dans le sang endommage fortement les capillaires. C’est pourquoi les personnes diabétiques risquent de devenir aveugles, ou même de subir une amputation lorsque leurs vaisseaux sanguins sont détruits et que leurs membres ne sont plus irrigués.
  • Mangez beaucoup de légumes verts, en particulier les choux verts frisés, les épinards et les brocolis : les études ont montré qu’un tel régime améliore la vue, ces légumes étant riches en caroténoïdes, en particulier la lutéine.
  • Augmentez vos apports en oméga-3, en consommant plus de poissons gras ou en prenant des compléments d’oméga-3. Une étude parue en août 2001 dans la revue Archives of Ophtalmology a montré qu’une alimentation bien équilibrée en oméga-3 améliore la vue.
  • Mangez des petits fruits noirs : cassis, myrtilles, mûres. Ils sont riches en anthocyanines, des pigments qui agissent comme de la « crème solaire » pour les cellules, les protégeant des dommages causés par l’absorption de rayons bleu-vert et ultraviolets.
  • Mangez des jaunes d’œufs tous les jours : le jaune d’œuf est la source alimentaire la plus importante de zéaxanthine, un pigment antioxydant qui protège la macula des agressions extérieures. Les chercheurs conseillent de manger 2 œufs entiers chaque jour pour protéger nos yeux [1, 2]. Je vous le disais l’autre jour : les jaunes d’œufs sont bons pour la santé !

Appliquer ces sept conseils est la base d’une stratégie pour protéger vos yeux.

Pour les personnes de plus de 55 ans qui redoutent une dégradation de leur vue, la prise de compléments alimentaires peut être bénéfique.

Les caroténoïdes protègent les yeux

Il faut vous préoccuper d’apporter à vos yeux des nutriments protecteurs très efficaces, comme les caroténoïdes.

Les caroténoïdes sont des antioxydants naturels qui protègent les yeux. Trois d’entre eux nous intéressent particulièrement : la lutéine, la zéaxanthine et la meso-zéaxanthine.

La macula (partie au fond de l’œil) contient un pigment jaune composé de ces trois caroténoïdes [1]. Les chercheurs pensent que ces substances protègent la macula contre la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). En effet, elles permettent de diminuer les dommages infligés par le stress oxydatif et d’absorber certains rayons de lumière qui endommagent la rétine [2].

De plus, la quantité de pigments présents dans la rétine serait inversement proportionnelle au risque de développer la DMLA.

Et voici la bonne nouvelle : la quantité de pigments peut être augmentée en ingérant tout simplement plus de ces nutriments dans l’alimentation ou sous forme de compléments nutritionnels.

L’association américaine des opticiens (American Optometrist Association) recommande 10 mg de lutéine et 2 mg de zéaxanthine par jour [3].

L’étude AREDS sur 4000 participants a observé que la supplémentation en lutéine et en zéaxanthine réduit de 18 % le risque de progression de la DMLA.

Cette étude qui date de 2001 a fait grand bruit aux Etats-Unis et encouragé un grand nombre d’adultes à prendre un complément alimentaire de lutéine et zéaxanthine.

Résultat : on constate une régression des problèmes de vue dans la population américaine.

À quand des recommandations de la part des autorités de santé européennes ?

Double protection antioxydante

Outre leur action contre la DMLA, la lutéine et la zéaxanthine semblent aussi protéger les yeux contre le développement de la cataracte [4].

Les résultats d’études épidémiologiques indiquent qu’un apport alimentaire élevé en deux antioxydants, la lutéine et la zéaxanthine, est associé à un risque plus faible de cataracte. Ces études ont permis de constater une réduction de 20 à 50 % du risque d’opération de la cataracte [5].

Augmentez l’effet grâce aux extraits de myrtille

On raconte que pendant la guerre les pilotes de la Royal Air Force (aviation britannique) mangeaient des myrtilles pour piloter leurs avions de nuit, et bombarder les Allemands.

La myrtille est devenue le principal fruit noir recommandé pour les yeux. Les Etats-Unis et le Canada produisent de grandes quantités de fruits ressemblant à la myrtille, mais qui sont plus gros et moins parfumés, qu’ils appellent blueberry ou bilberry. En réalité, la meilleure myrtille est la myrtille européenne, en latin Vaccinium myrtillus.

Elle est consommée dans le but d’améliorer la vision nocturne, d’augmenter le champ de vision pour les personnes myopes, et également pour prévenir les problèmes de vue dont nous parlions ci-dessus.

L’oligo-élément indispensable pour les yeux

Au delà de la lutéine, de la zéaxanthine et de la myrtille, l’œil a besoin d’un important oligo-élément : le zinc.

Dans la dégénérescence maculaire, les parties atteintes de la macula ont un déficit de zinc par rapport à la normale. De plus, il faut savoir qu’avec l’âge certaines enzymes dans la rétine ont besoin de plus de zinc pour faire le même travail.

Un essai clinique randomisé en double-aveugle contrôlé par placebo a étudié le rôle du zinc sur la vue. 151 patients atteints de dégénérescence maculaire ont reçu l’équivalent de 81 mg de zinc élémentaire par jour pendant 2 ans. La vue des patients traités au zinc a arrêté de baisser [6].

En complémentation, il est conseillé de prendre au minimum 10 mg par jour.

Deux bonnes formules pour les yeux

Parmi les meilleurs produits, on peut citer :

1. Vitalux Plus Oméga du Laboratoire Alcon disponible dans les bonnes pharmacies (y compris celles en ligne comme celle-ci). Son avantage est d’inclure des acides gras oméga-3, bons pour les yeux. Son défaut est de ne pas contenir de myrtilles qui devraient être obligatoires.

2. Le Laboratoire Cell’innov propose depuis peu une formule développée sur la base des études AREDS 1 et 2 qui ont marqué un tournant dans la compréhension des maladies des yeux.

Ces études ont passé en revue les nutriments capables de prévenir les maladies des yeux liées au vieillissement et ont permis de déterminer ceux qui étaient les plus efficaces.

Outre la lutéine, la zéaxanthine, l’extrait de myrtille et le zinc dont nous avons déjà parlé, ce produit contient des vitamines C et E.

Ce produit est, à ma connaissance, un des seuls qui contiennent tous les nutriments de l’étude AREDS dans les dosages recommandés, y compris le zinc.

À noter que le bon apport en zinc de ce produit (20 mg par jour) participera à augmenter les « fonctions reproductives ». C’est un minéral dont on manque souvent, et qui est pourtant indispensable à plus d’une centaine de processus enzymatiques vitaux dans l’organisme (des experts les estiment à 300). Il participe à la synthèse de l’ADN, de l’ARN et des protéines, aux processus immunitaires et de guérison des blessures, à la reproduction et à la croissance [7].

Son défaut est de proposer un dosage un peu faible en vitamine C. Mais la vitamine C est présente en quantités suffisantes dans les multivitamines de qualité, qui sont de toute façon indispensables à prendre en tant que pilier de base de la complémentation nutritionnelle.

Rendez-vous ici pour en savoir plus sur la Formule Vision Cell’innov.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

PS : Bien entendu, je ne touche aucune commission ni rémunération en échange des produits que je recommande. Ceux-ci sont sélectionnés selon des critères stricts de composition, d’ingrédients et de qualité de fabrication.

Découvrez en plus ici : https://www.neo-nutrition.net/7-conseils-pour-proteger-vos-yeux-naturellement/#fcE3fmRb63HjBFOJ.99