8 gestes simples pour une détox quotidienne

0
1153

Notre mode de vie actuel génère beaucoup de toxines. Beaucoup trop. D’où la bonne idée d’aider régulièrement les organes de notre corps chargés de l’élimination de ces déchets.

Pourquoi une petite détox quotidienne ?

Le foie, les reins et l’intestin sont d’excellents purificateurs de l’organisme. Les poumons éliminent les déchets gazeux, et la peau, via la sueur, se débarrasse elle aussi des indésirables. « Ces sortes d’usines de traitement des déchets, infatigables et sophistiquées, sont d’une grande efficacité » , reconnaît le Dr Yann Rougier, expert en neuronutrition. Mais l’ampleur de la besogne est telle qu’elles sont parfois dépassées. Les conseils de nos spécialistes pour éviter que la fatigue ne s’installe, le teint se brouille, les troubles du sommeil apparaissent.

1. J’avale un citron tiède au réveil

Ce simple geste s’est largement diffusé au point que c’est un incontournable de tous les séjours détox. Les thalassos et cures thermales s’y sont mises, les séjours jeûne, marche et mieux-être aussi. On avale le matin à jeun le jus de citron dans de l’eau tiède.

« Le citron stimule la vidange de la vésicule biliaire, donc l’expulsion de certains déchets, il facilite la digestion et l’absorption des lipides par l’intestin » explique Mathilde Marécaille, naturopathe et responsable du pôle santé pour les séjours Clairière et Canopée. En prime : un apport de vitamine C, une meilleure absorption du fer et une stimulation du système immunitaire.

2. Je mâche bien les aliments

Mâcher, c’est faciliter la digestion des aliments grâce aux enzymes de la salive qui agissent pendant la mastication. « La digestion étant plus efficace, l’assimilation s’améliorera, observe le Dr Yann Rougier. Le tube digestif dans son ensemble sera mieux drainé, ce qui allégera le travail d’élimination. » Le foie, l’intestin et les reins auront moins de boulot, on travaille à leur place !

En pratique ? On mastique lentement, et on n’avale pas la bouchée suivante avant d’avoir fini la première ! Du pain mâché convenablement devient sucré en bouche, preuve que l’amidon a été prédigéré.

3. J’épluche mes légumes, je lave mes fruits

Malgré les études récurrentes qui révèlent la présence de pesticides sur les fruits et légumes (davantage dans les premiers que dans les seconds), il faut continuer de manger ces végétaux. Toutes les études qui montrent leurs bienfaits santé ont été réalisées sur des produits épluchés ou rincés, preuve qu’il subsiste suffisamment de bons nutriments dans la pulpe. On peut aussi faire tremper les fruits et légumes une demi-heure dans l’évier propre avec deux cuillères à soupe de bicarbonate par litre d’eau. Il suffit ensuite de rincer à l’eau claire et d’essuyer. Pour les fruits qui ne peuvent subir ce traitement, comme les framboises ou les fraises, on achète bio.

4. Je bois du café

Le café est un bon antidote aux excès de table. Une étude vient de montrer son effet positif sur le foie à partir d’une seule tasse par jour : « Ce breuvage fait baisser le taux d’ALAT, d’ASAT et de gamma GT (marqueurs de la santé du foie) dans le sang et ce, même chez les sujets qui consomment de l’alcool, qui sont obèses, qui fument ou qui souffrent d’une hépatite virale chronique », ajoute Kristin Kirkpatrick, auteur de Je dépollue mon foie aux éditions Marabout.

5. Je me lave les mains

Ce geste, bien sûr à répéter plusieurs fois par jour, notamment après être allé aux toilettes ou avoir emprunté les transports en commun, est un véritable geste détox : 80 % des microbes se transmettent par les mains. En les lavant, on élimine les virus, notamment ceux à l’origine de gastro-entérites, qui ruinent le transit et déséquilibrent le microbiote intestinal. Les lotions hydroalcooliques sont utiles quand on n’a pas d’eau et de savon à disposition.

6. Je préfère l’eau filtrée

Pour ceux qui ne jurent que par l’eau en bouteille, l’eau filtrée est une alternative écologique avec moins d’utilisation de plastique. Pour les adeptes de l’eau du robinet, l’eau filtrée élimine les métaux lourds comme le plomb qui s’accumule dans les graisses et une grande partie du carbonate qui altère les saveurs. Certains chefs, comme Yves Camdeborde, ambassadeur de la bistronomie, utilisent même de l’eau filtrée pour mitonner leurs plats.

Mais attention de veiller à ce que les carafes filtrantes ne se transforment pas en nid à bactéries : remplacer la cartouche régulièrement en suivant les préconisations du fabricant ; conserver l’eau filtrée au réfrigérateur et la boire dans les 24 heures après filtration.

7. Je mange plein de fibres

Idéal pour détoxifier l’intestin, préserver l’équilibre de son microbiote, favoriser l’hydratation des selles et leur expulsion. On peut commencer le matin avec du son d’avoine ou de blé dans un yaourt ou une compote, poursuivre dans la journée avec des légumes, des fruits et des légumineuses.

« Les fibres insolubles que l’on trouve dans les fruits à coque, le son d’avoine, le riz brun et la peau des fruits accélèrent le passage des aliments dans le système gastro-intestinal et augmentent le volume des selles » , précise Kristin Kirkpatrick, diététicienne, directrice du service bien-être et nutrition de la Cleveland Clinic Wellness Institute, dans l’Ohio, aux États-Unis.

8. Je marche vraiment deux fois par jour

Sans même parler de sport, la marche soutenue, pratiquée deux fois par jour pendant une demi-heure, constitue une excellente activité détox, constate le Dr Yann Rougier. « Les muscles mis en activité par la marche « massent » les principaux organes de la digestion et d’assimilation, ce qui favorise leur drainage métabolique naturel. En plus, la marche apaise le système nerveux, ce qui diminue l’impact du stress à la fois sur la production de toxines et sur le stockage des graisses. »

En savoir plus : https://www.topsante.com/nutrition-et-recettes/equilibre-alimentaire/conseils-dietetiques/8-gestes-simples-pour-une-detox-quotidienne-626719

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here