9 astuces pour rendre son alimentation détox

0
2215

Pour mettre son corps en mode détox et prendre de nouvelles bonnes habitudes alimentaires, découvrez les conseils et astuces de Laurence Henk, naturopathe et responsable de la Cure détox de la thalasso de la Grande-Motte. A intégrer progressivement à son quotidien.

Mettre de la détox au quotidien va permettre à l’organisme d’éliminer les trop-pleins et de faire un vrai moment de pause. Mettre son corps en détox, ce n’est pas faire un régime, c’est mettre en place progressivement de nouvelles habitudes plus adaptées au fonctionnement de notre organisme. Par exemple, quand on digère, le corps dépense beaucoup d’énergie et cette occupation est un vrai temps plein. « Pendant ce temps, le corps ne peut pas évincer toutes les toxines et les déchets absorbés » rappelle Laurence Henck, naturopathe et responsable de la Cure détox de la thalasso de la Grande-Motte. Ce nettoyage va permettre de purifier le corps de toutes ces substances qui affaiblissent le système immunitaire pour retrouver une vitalité physique et mentale.

Il peut s’agir de toxines internes (produites lors de la digestion ou d’un effort) ou externes (pollution, pesticides, métaux lourds, alcool, médicaments…).

Bébé Milumel : SANS HUILE DE PALME

Il faut bien chercher pour trouver un lait infantile* sans huile de palme.

* Lait de suite et aliment lacté pour enfants en bas âge,..

A lire aussi: Adopter une alimentation équilibrée, c’est pas si compliqué !

1. Manger moins

Pour moins solliciter votre corps, on peut diminuer les quantités consommées à chaque repas ou faire un repas vraiment plus léger, si possible le soir, au moins une à deux fois par semaine, puis progressivement tous les jours. La digestion sera donc plus douce.

La bonne astuce : commencer votre repas par des crudités ou un jus de légumes permettra une meilleure digestion et assimilation. Cette simple habitude va aider cotre corps à être rassasié et va favoriser une digestion moins contraignante.

«Il est important de ne pas se contraindre à choisir un repas précis, mais mettre en place cette petite habitude progressivement. Cette astuce est rassurante, car elle consiste à ajouter et non pas enlever », explique Laurence Henck. Cette habitude alimentaire peut aussi être mise en place à chaque fois que vous allez participer à un repas copieux.

A lire aussi : Comment manger moins sans avoir faim

2. Mettre doucement son corps en repos

Pour mettre son corps en repos, il faut essayer de suivre 12 heures de jeûne entre le repas du soir et le premier du matin. On installe ce nouveau comportement alimentaire un jour sur deux, puis le plus régulièrement possible au cours de la semaine en sachant écouter son corps.

La bonne astuce : le plus facile pour ne pas manger pendant 12 heures est de dîner et de se coucher plus tôt.

Il est essentiel de mettre en place ces changements sur le long terme. Une fois ce nouveau rythme pris, on peut tenter le jeûne de 16 heures entre chaque repas. « De la même manière, cela doit se mettre en place de manière douce et à votre convenance », rappelle Laurence Henck. « Dès qu’une nouvelle habitude alimentaire déclenche de la frustration donc une compensation, c’est que vous êtes allé trop vite ». Si le jeûne de 16 heures, vous pousse à manger plus, il faut revenir au jeûne de 12 heures.

3. Faire un repas de fruits

Une à deux fois par semaine, le week-end par exemple, remplacez votre repas pas une belle assiette de fruits. Elle pourra être composée de 80% de fruits frais, 20 % de fruits secs ou oléagineux. On privilégie les fruits de saison, bio pour garder la peau qui contient les nutriments.

La bonne astuce : si vous ne vous sentez pas assez rassasié, commencez votre repas par des crudités.

La recette : 5 % oléagineux : pignons de pin, amandes, noisettes, noix, de cajou, de macadamia, de pécan, une à trois petites cuillères de purée d’oléagineux.

5% de fruits secs : figues, pruneaux réhydratés une nuit (plus digestes et meilleur au goût), abricots, dattes, raisins secs…

5% de fruits gras : olives, avocat

80% de fruits juteux de saison et de la région de préférence (en hiver chauffés à feu doux). Si non traités, les manger avec la peau, sinon nettoyer dans une eau vinaigrée ou éplucher.

Assaisonnement : menthe, cannelle, gingembre, muscade, noix de coco râpé, miel, sirop d’orgeat, de framboise

A lire aussi: Le crudivorisme, l’art et la manière de bien manger cru

4. Apprécier et savourer ses excès

Envie d’une gourmandise, pas de souci. On ne ronge pas son frein et on n’alimente pas sa frustration en ne pensant qu’à cela toute la journée. Mais on la mange doucement avec plaisir, en pleine conscience pour mieux l’apprécier et pour ne pas culpabiliser.

Le petit plus détox : lui accorder une place particulière et la manger en dehors des repas. « Passer un moment cocooning avec une douceur permet de ne pas être en opposition mais en accord avec soi-même », explique Laurence Henck.

A lire aussi: Minceur : 5 recettes salées et sucrées au chocolat

8 recettes de desserts équilibrés et allégés

5. Compenser après un repas festif

Il est essentiel de partager des moments culinaires et festifs sans culpabiliser et avec plaisir.

La bonne astuce : après un repas un peu riche et gourmand, on met son corps à la diet jusqu’au lendemain. On se contente éventuellement d’un repas de bouillon de légumes mais, on laisse notre corps au repos sans le contraindre de digérer à nouveau.

A lire aussi: Minceur : 13 recettes diététiques et gourmandes

6. Manger doucement

Plus on mange doucement, plus on prend conscience de son alimentation et plus notre corps assimile facilement les aliments. Manger doucement favorise donc une meilleure digestion.

La bonne astuce : après chaque bouchée, on repose sa fourchette. On attend d’avoir avalé pour réattaquer son assiette. Pour prendre son temps et ralentir le rythme du repas, on privilégie les nutriments qui se croquent pour stimuler la mastication. On en profite pour « détoxifier » son environnement en éteignant tous les écrans.

A lire aussi: Minceur : pour manger moins, mâchez plus

7. Remplacer un repas par un jus de légumes

Pour installer un peu plus la détox dans votre routine hebdomadaire, vous pouvez remplacer un de vos repas par un jus de légumes (50 cl). Si ce changement vous convient, multipliez l’expérience au cours de la semaine.

La bonne astuce : avec un extracteur, vous pouvez concocter votre jus de fruits et légumes. Dans le commerce, privilégier les jus lacto-fermentés.

8. Eliminer la nourriture industrielle

Pour réduire la part des toxines consommées, on commence par ne plus faire confiance qu’aux produits frais et aux plats préparés par nos soins. Ainsi, on évitera de remplir nos placards et frigo d’aliments industriels.

La bonne astuce : « il faut éliminer de notre alimentation les produits industriels raffinés, trop salés, sucrés et gras et favoriser les aliments bruts non transformés d’origine locale », rappelle Laurence Henck. « Quand le corps est nourri avec de mauvais nutriments, il n’est pas rassasié, il a donc encore faim ».

A lire aussi: Sucre, sel et gras : pourquoi sommes-nous accros ?

9. Bouger et dormir

Pour se libérer, notre corps a besoin de bouger. Si vous n’avez pas encore trouvé l’activité physique adaptée à vos envies, mettez doucement votre corps en mouvement par de la marche à pied quotidienne et une promenade avant chaque repas pour s’oxygéner et éliminer le stress accumulé.

Pour aller jusqu’au bout de la démarche détox, on peut se coucher plus tôt (ce qui facilite aussi le jeûne de 12 ou 16 heures), prendre quelques minutes chaque jour pour se mettre à la relaxation, réduire les excitants comme le café, le thé et se déconnecter des écrans. Votre corps vous dira merci !

sources : https://www.topsante.com/nutrition-et-recettes/equilibre-alimentaire/conseils-dietetiques/9-astuces-pour-rendre-son-alimentation-detox-617302

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here