Cher(e) ami(e) de la Santé,

Voici ce qui est « arrivé » au Dr Kevin Gendreau, en seulement 18 mois.

Il a perdu 60 kilos… sans les reprendre !

Cela n’a pas été facile, évidemment.

Mais il y a un secret derrière cette réussite.

Le Dr Gendreau a découvert un « truc » simple et remarquablement efficace.

Pas seulement pour maigrir : sa méthode a quantité de bienfaits pour la santé démontrés scientifiquement[1], et notamment :

    • Elle élimine plus rapidement les « graisses de votre sang », les fameuses triglycérides de vos bilans sanguins – celles que votre médecin souhaiterait aussi basses que possible[2] ;
    • Elle améliore la vivacité de votre cerveau[3], et aide à lutter contre la dégénérescence cognitive[4] ;
  • Elle permet de réduire naturellement la tension artérielle[5;

Cette méthode, c’est le jeûne intermittent.

Mais avant de vous dire comment vous pouvez l’essayer vous aussi (attention, il y a des contre-indications !), revenons à l’histoire du Dr Gendreau.

Le secret des 60 kilos perdus du Dr Gendreau

C’est à l’adolescence que Kevin Gendreau commence à prendre du poids.

La cause ? La mort tragique de son père, emporté par un cancer de la peau.

Adolescent, Kevin se « venge » sur les aliments de réconfort – gras et sucrés.

Puis, sous le stress de ses études de médecine, il continue de prendre du poids.

Résultat : à 28 ans, il pèse 130 kilos.

Il souffre de tous les méfaits de l’obésité : hypertension, apnée du sommeil, foie gras non-alcoolique, etc.

Mais un autre drame familial lui donne soudainement la motivation pour changer.

Sa sœur est victime d’un cancer des ovaires très agressif… et meurt en quelques mois.

Kevin décide alors de rectifier sérieusement son alimentation. Il veut être un exemple pour les deux enfants orphelins de sa sœur décédée.

Il commence par réduire drastiquement les glucides. Il mange davantage de légumes, de fruits, de noix, de légumineuses.

Il approche des 100 kilos… mais… impossible de descendre en dessous !

Et pourtant, il sait qu’il en a encore 30 kilos à perdre.

Il ajoute alors un ingrédient clé à son « régime ».

Sur la base de ses recherches scientifiques, il décide de ne manger qu’entre 12h et 20h.

Dans ce « créneau » de 8h, il s’autorise à avaler autant de calories qu’il le souhaite (mais attention : uniquement des « bonnes calories », saines et nutritives).

Et le reste du temps, il « jeûne ». Il peut boire du café, du thé ou des bouillons, mais c’est tout.

Pendant 16 heures par jour, tous les jours, il n’avale aucune calorie !

Et quelques mois plus tard, il atteint son « poids idéal », à 70 kilos !

Mieux : il a arrêté tous ses médicaments et n’a plus le moindre problème de santé !

« Je suis sidéré que cela fonctionne aussi bien, a-t-il expliqué.

Il y a toujours des nouveaux régimes à la mode, mais celui-ci est fondé médicalement, et c’est pourquoi je l’ai essayé »[6].

Et vous aussi, vous gagneriez peut-être à l’essayer !

Mais il y a une ENORME ERREUR à éviter absolument[7].

Ne faites PAS comme ces moines bouddhistes de Thaïlande !

Bouddha avait-il compris les bénéfices du jeûne intermittent il y a plus de 2 500 ans ?

C’est possible, car il recommandait aux moines de ne pas manger d’aliments solides après 12h, jusqu’au lever du soleil.

Et c’est ce que font scrupuleusement les moines de Bangkok.

Et pourtant… 50 % d’entre eux sont obèses… et 10 % sont diabétiques !

C’était une véritable énigme, car ces moines ne mangent pas plus de calories que la moyenne !

Mais des chercheurs ont découvert la clé de ce mystère.

Ces moines boivent énormément… de boissons sucrées !

C’est LA grosse erreur à éviter pour rester en bonne santé.

Il est important de boire beaucoup quand on jeûne… mais surtout pas de boissons sucrées, même des jus de fruits.

Pour faire du jeûne intermittent, il faut avoir une alimentation saine, pauvre en sucres.

Il faut éviter aussi les aliments à indice glycémique élevé (pain, pommes de terre, riz blanc, etc.) : sinon votre sucre sanguin fera le « yo-yo » et cela ruinera vos efforts.

Donc je répète : commencez par améliorer votre alimentation avant de vous lancer dans le jeûne intermittent !

Mais comme Kevin Gendreau, si votre alimentation est bonne, cela pourrait être le « coup de pouce » qui vous manquait pour retrouver une santé optimale.

Quel type de jeûne intermittent est le meilleur ?

Globalement, il y a 3 « méthodes » différentes de jeûne intermittent :

    • Se passer de dîner – et donc jeûner de 15h à 7h environ ;
    • Sauter le petit-déjeuner – et donc jeûner de 20h à 12h environ ;
  • Jeûner pendant 24 heures 2 fois par semaine ;

Et figurez-vous que toutes ces méthodes se valent.

C’est une chance, car cela vous permet de choisir celle qui est la meilleure pour vous !

Pour certains, il est très facile de sauter le petit-déjeuner – il n’ont pas faim le matin !

D’autres, au contraire, ne peuvent pas imaginer commencer la journée sans s’alimenter.

Alors faites confiance à votre corps, à votre ressenti – et choisissez ce qui vous convient le mieux !

L’important, c’est de commencer en douceur.

Avant de jeûner pendant 14h à 16h tous les jours, commencez par tenter l’expérience une ou deux fois par semaine, pour voir comment vous vous sentez.

Attention : ce régime est contre-indiqué à tous ceux qui ont besoin de beaucoup de calories et de bons nutriments : les enfants, les adolescents, les femmes enceintes et allaitantes.

Et si vous avez des problèmes de glycémie, le jeûne intermittent peut faire des merveilles, mais vous devez être très prudent pour commencer.

Et voilà, vous êtes paré… il ne vous reste plus qu’à vous lancer !

Bonne santé,

Xavier Bazin

En savoir plus : https://www.sante-corps-esprit.com/