J’ai horreur de cette expression, mais il faut avouer que dès qu’il est question d’épilation, elle prend souvent tout son sens : « Il faut souffrir pour être belle. » Et pourtant ! Il existe des moyens simples de réduire ces souffrances, mais aussi de faire du bien à votre peau de façon naturelle. Bien des instruments vendus dans le commerce – rasoirs et bandes de cire jetables – sont en effet peu écologiques et parfois mêmes… toxiques ! C’est pourquoi je vous livre ici quelques méthodes à appliquer avant, et pendant l’épilation :

Avant l’épilation :

  • Effectuez au préalable un nettoyage en douceur de la zone que vous souhaitez épiler par une vaporisation d’un hydrolat capable d’assainir la peau tout en éliminant légèrement les peaux mortes. Je pense ici à l’hydrolat de romarin à verbénone [1] qui contient des cétones qui « gomment » la peau, mais tout en douceur.
  • Ensuite, exfoliez votre peau de façon à dégager le follicule pileux, débarrassé des peaux mortes, avec un gommage à grains « maison ». Pour cela, utilisez du sucre en poudre très fin mélangé à parts égales avec de l’huile d’amande douce ou d’olive.
  • Une autre astuce, avant l’épilation, pour réduire la douleur : passez un glaçon sur la zone que vous vous apprêtez à épiler. Séchez ensuite au papier. Le froid est un anesthésiant naturel.

Pendant l’épilation :

  • Ôter un poil est toujours traumatisant et la douleur est normale. Elle sera moindre cependant si vous pratiquez l’épilation au sucre. Vous pouvez préparer votre propre cire épilatoire au sucre, à l’image des techniques employées par les femmes orientales qui ont toujours été d’excellentes sources d’inspiration en matière de beauté au naturel.

Préparer cette cire n’est pas très difficile, même si la recette qui est proche de celle d’un caramel nécessite du doigté. Voici la recette de base pour une cire épilatoire maison :

  • Dans une casserole, versez 300 g de sucre fin. Versez un volume d’eau (100 ml environ) pour tout juste couvrir le sucre sans l’inonder. Ajoutez 1 cuillère à soupe de miel liquide. Délayez soigneusement le tout à froid. Vous devez obtenir une eau sucrée bien blanche. Vérifiez l’absence de grumeaux.
  • Portez le mélange à ébullition comme pour un caramel, sans le brûler, tout en mélangeant. Attendez que le mélange monte en mousse. Quand la préparation monte en mousse, baissez le feu et ajoutez le jus de ½ citron (maximum). Augmentez à nouveau la température pour faire remonter le mélange à ébullition. Maintenez l’ébullition pendant environ 15 minutes pour obtenir un caramel onctueux et doré.
  • Testez la cire en prélevant une goutte avec une fourchette. Laissez tomber la goutte de cire sur le dos d’une assiette plate mouillée d’eau froide. Si la goutte se fige, c’est parfait. Si la goutte coule parce qu’elle est trop liquide, continuez la cuisson.
  • Une fois la cire prête, retirez du feu et versez dans un tupperware bien froid puis patientez pour laisser refroidir.
  • Une fois la cire tiède, prélevez une boule de cire et malaxez du bout des doigts mouillés d’eau froide. Travaillez bien la cire pour qu’elle devienne nacrée et plus claire. Humidifiez vos doigts régulièrement.
  • Appliquez alors la cire molle sur la zone à épiler dans le sens du poil, en tirant la pâte sous vos doigts.
  • Une fois la bande étalée, tirez en sens inverse. Vous pouvez réutiliser la même boule de cire pour une zone complète (demi-jambe, aisselle, etc.)

Julien Kaibeck

Découvrez en plus ici : https://www.lettre-beaute-au-naturel.com/epilation-une-peau-douce-sans-souffrir-le-martyre/#mBoXsCbHU4404woC.99