[vc_row][vc_column][vc_column_text]Pour comprendre le mécanisme physiologique du jeûne, il faut d’abord considérer le fonctionnement énergétique d’une cellule normalement alimentée.

La cellule utilise le glucose de l’alimentation pour produire des molécules énergétiques, l’ATP.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”1/6″][vc_column_text][/vc_column_text][/vc_column][vc_column width=”5/6″][vc_message style=”square” message_box_color=”alert-info”]Vous allez être redirigé sur le site source de cet article. S’agissant d’un site externe, les éventuels encarts publicitaires qui pourraient y apparaître ne sont pas de la responsabilité de Jeune & Bien-être Magazine.[/vc_message][/vc_column][/vc_row]