Le raisin : le superfruit de la rentrée

0
823

En jus, frais à croquer ou séché dans des desserts, le raisin s’impose comme le fruit de la rentrée. Sous forme de vin, c’est encore une autre histoire… Petite visite guidée pour séparer le bon grain de l’ivraie.

De la feuille de vigne (en vrai, de figue) qui cachait la nudité d’Adam et Ève jusqu’aux bouteilles sur nos tables, le raisin accompagne l’homme depuis la nuit des temps… et semble ne lui vouloir que du bien. Son célèbre composé santé, le resvératrol, a prouvé son implication dans la protection anticancer, cardiaque (antihypertension, antiagrégant plaquettaire), immunitaire et anti-âge. De fait, il activerait trois gènes de la longévité : pour vivre plus longtemps, une petite grappe de 100 g de raisin noir par jour, c’est parfait !

Raisin vert ou raisin noir ?

Si le raisin vert reste un fournisseur honorable de vitamine C et de vitamine K (anti-âge) c’est la peau du raisin noir (ou rouge) qui renferme le précieux resvératrol. Donc, raisin noir et vin rouge (fabriqué avec la peau) fournissent un maximum de composés protecteurs.

Jus et vin renferment les mêmes nutriments, mais il y a deux fois plus de flavonoïdes antioxydants dans le vin (et beaucoup moins de sucre!). De plus, certains jus ne sont fabriqués qu’avec la pulpe, en excluant la peau : exit le resvératrol. En outre, la fermentation lors de la vinification stimule l’absorption des antioxydants par le corps. Reste la question de l’alcool, évidemment essentielle : on ne dépasse pas un verre de vin rouge par jour.

C’est le bon moment pour une cure de raisin

Traditionnellement, les Anciens faisaient une cure de raisin chaque début d’automne, principalement pour prévenir les douleurs articulaires de la mauvaise saison. On en tire en réalité bien des bénéfices : drainage hépatique et diurétique (eau + potassium), reminéralisation (magnésium, calcium…), équilibrage acido-basique, etc.

« La cure uvale est souveraine pour un grand nettoyage d’automne, explique Daniel Kieffer, naturopathe, dans L’Homme empoisonné, cures végétales (éd. Grancher). Elle sollicite tous les émonctoires (organes d’élimination). Résultat : teint éclairci, peau assainie, drainage rénal et hépatique profond mais non agressif, et intestins régénérés. »

Le principe : un jour par semaine, on ne mange que du raisin, à volonté. Autre option : on consomme chaque jour une grappe à 11 heures et à 18 heures, durant quelques semaines, et on conserve trois repas légers. Déconseillé aux diabétiques dans les deux cas à cause de la forte teneur en sucre du raisin !

Sous quelle forme on le consomme ?

  • Frais : à croquer cru en dessert, à glisser dans des salades sucrées-salées ou des salades de fruits, ou encore à faire légèrement revenir à la poêle dans un peu d’huile, pour accompagner des volailles.
  • Sec : à glisser dans des mueslis,des gâteaux de semoule, du riz au lait (on peut les réhydrater dans du thé chaud quelques heures avant de les utiliser). La bonne nouvelle : la déshydratation convertit le fructose en fructanes, des fibres qui piègent le cholestérol.

Des idées pour tous les jours

Salade de fruits : des grains de raisins noir et blanc, avec des dés de pommes et de poires, des noix, des quartiers de clémentines et quelques pincées d’épices pour pain d’épice.

Raisins secs maison : choisissez de gros grains de raisin rouge sans pépins (variétés Flame, Ruby…) ou blanc (Sultanine). Rincez-les puis séchez-les et enfournez-les bien étalés à 50-70 °C (th. 2) pour 8 à 9 h (autre possibilité : les passer dans un déshydrateur). Vous pouvez inciser chaque grain de la pointe d’un couteau (l’eau s’échappe plus vite).

Mini-brochettes apéro : piquez des grains de raisin sur de petites piques en bois, en alternant avec des olives vertes, des dés de pommes et des cubes de feta.

Idées recettes express

En salade

Mélangez 50 g de roquefort en dés, 20 grains de raisin noir, 20 grains de raisin blanc et 2 poignées de roquette. Assaisonnez avec une vinaigrette au miel (1 c. à c. de miel, 2 c. à s. d’huile de noix et 2 de vinaigre de cidre).

En clafoutis

Remplacez les cerises d’un clafoutis (110 g de farine + 60 g de sucre + 1 yaourt à la grecque + 25 cl de lait demi-écrémé + 4 œufs) par des grains de raisin blanc sans pépins (500 g disposés au fond d’un plat à gratin). Faites cuire 25 min environ à 210 °C (th. 7).

 

En savoir plus : https://www.topsante.com/nutrition-et-recettes/les-bons-aliments/fruits-et-legumes/raisin-superfruit-anti-age-621089

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici