Le zinc pour lutter contre le vieillissement !

0
350

Le zinc, combiné à une molécule présente dans le café, le thé ou le chocolat, aiderait à lutter contre le stress oxydatif. Un phénomène qui serait, entre autre, responsable du vieillissement.

« Le facteur principal du vieillissement est le stress oxydatif, déclarait  le Dr Charles Vitello, médecin morphologue et anti-âge. C’est un phénomène physiologique, c’est-à-dire normal, mais potentialisé par l’accumulation de déchets néfastes pour les cellules. » En fait, le stress oxydatif n’est pas une forme du stress psychique. Il s’agit d’une oxydation de notre organisme, due à un excès de molécules nocives – appelées radicaux libres – qui viennent de l’oxygène que nous respirons. Cette agression de nos cellules est ainsi l’une des causes du vieillissement, mais aussi d’inflammations, de cancers ou de maladies neurodégénératives.

Selon des chercheurs de l’Université Friedrich-Alexander d’Erlangen-Nuremberg (Allemagne) et de l’Université Auburn (États-Unis), une manière de lutter contre ce stress oxydatif serait de consommer du zinc. En effet, leurs résultats publiés le mois dernier dans Nature Chemistry montrent que cet oligo-élément permettrait d’activer une molécule organique particulière qui protège de ce phénomène.

UNE COMBINAISON ANTIOXYDANTE

 

Le zinc est déjà utilisé dans le traitement des petites et les grandes maladies. Au-delà de ses bienfaits indéniables sur la peau, il a d’autres fonctions organiques sur le système nerveux, la prostate, le système immunitaire et le processus de cicatrisation. Il joue aussi un rôle dans la régulation du taux d’insuline dans le sang. Les scientifiques ont ainsi nouvellement découvert son action protectrice contre le superoxyde, un radical libre causant un stress oxydatif. Cependant, pour être efficace, le zinc doit être combiné à un autre composé organique présent dans le café, le thé ou le chocolat : l’hydroquinone.

L’hydroquinone est présente dans les polyphénols, c’est-à-dire des substances végétales responsables de l’odeur et du goût. Seule, elle ne peut décomposer le superxoxyde. Mais lorsque que le zinc et l’hydroquinone se combinent, un complexe métallique est créé. Ce dernier imite une enzyme appelée « superoxyde dismutase « (SOD), qui protège l’organisme du stress oxydatif. Ainsi, le zinc active l’hydroquinone, qui produit à son tour une protection contre l’oxydation.

Ces recherches ouvrent la voie à la création de médicaments ou de compléments alimentaires contenant du zinc, selon les chercheurs. Ils envisagent par ailleurs la possibilité d’ajouter du zinc à des aliments contenant naturellement de l’hydroquinone, pour améliorer la santé des consommateurs. « Il est certainement possible que le café, le thé ou le chocolat deviennent à l’avenir disponibles avec un ajout de zinc » expliquent-ils sur le site de l’Université Friedrich-Alexander d’Erlangen-Nuremberg.

Plus d’infos : https://www.topsante.com/nutrition-et-recettes/les-mineraux-et-oligo-elements/zinc/le-zinc-pour-lutter-contre-le-vieillissement-628960

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here