Noix de coco : des vertus santé étonnantes

0
632

Symbole de la cuisine exotique, la noix de coco est une petite maligne qui concentre de nombreux trésors sous sa grossière coque brune. Zoome sur toutes les déclinaisons de la noix de coco et ses multiples bienfaits santé.

C’est Marco Polo qui découvrit au XIIIe siècle avec ravissement celle qu’il appela « la noix du pharaon » et qu’il décrivit « douce comme le sucre et blanche comme le lait ». Le tout premier spécimen de noix de coco fut ainsi présenté à l’Académie française en 1674.

La noix de coco est un fruit qu’on a peu l’habitude de consommer frais en France, malgré sa pulpe savoureuse et laiteuse. Elle ne manque pourtant pas d’atouts : très riche en fibres et en minéraux (du magnésium au sélénium en passant par le manganèse), pauvre en sucre, sans oublier sa grande richesse en acides gras (un peu plus que l’avocat et presque autant que la noisette) qui lui donnent de nombreux atouts santé. On vous dit lesquels.

Huile et lait de coco : du (bon) gras si parfumé

L’huile de coco utilisée en cuisine est riche en acides gras saturés (comme les graisses animales). Ce qui n’était pas forcément un atout jusqu’à ce que les nutritionnistes réhabilitent ces derniers sur le plan cardio-vasculaire. Plusieurs études montrent en effet que les acides gras présents dans la coco ne contribuent pas à l’athérosclérose (rétrécissement des artères) et qu’ils peuvent même réduire le taux de cholestérol ainsi que la tension artérielle !

Mieux encore, ces graisses seraient directement utilisables par l’organisme et donc brûlées au lieu d’être stockées : une étude sur des souris a montré que celles consommant de l’huile de soja grossiraient plus et auraient plus de diabète que celles nourries à l’huile de coco.

Enfin, elle renforcerait le système immunitaire, en facilitant la production de globules blancs, et protégerait même de certains cancers. D’ailleurs, les habitants des îles du Pacifique qui en consomment chaque jour présentent moins de maladies cardiaques, d’excès de cholestérol, de cancer du côlon, d’hémorroïdes.

Quant au lait de coco obtenu à partir de la pulpe broyée mélangée à de l’eau et filtrée, ingrédient incontournable de la cuisine exotique ou indienne, il est suave, doux… mais calorique puisque lui aussi est assez gras (comme la crème fraîche). Il apporte en contrepartie du fer, du potassium et du phosphore, une bonne dose de fibres, du sélénium et possède des vertus anti-inflammatoires.

Farine et sucre de coco se consomment aussi

Futée et gourmande, la noix de coco nous a apporté ces dernières années de nouveaux produits santé. Ainsi, la farine de coco – en réalité sa chair réduite en poudre très fine – est un bon substitut de la farine de blé qui offre essentiellement l’avantage d’être sans gluten, mais riche en protéines (deux fois plus que le blé) et en fibres (45 à 60 g/100 g), d’où un effet rassasiant. Dédiée principalement à la pâtisserie, elle présente un index glycémique bas, véritable atout pour les diabétiques.

Enfin, le sucre de coco qui n’est pas fabriqué à partir de la noix mais à partir de la sève des fleurs de coco (on devrait en réalité parler de sucre de fleur de coco) reçoit bon nombre d’éloges, car son index glycémique est bas : 25 au lieu de 65 pour le sucre blanc ! Dernier avantage et non des moindres, il est incroyablement riche en antioxydants, presque autant que les myrtilles, et renferme même quelques minéraux intéressants comme le potassium, le magnésium, le zinc et le fer !

Les 4 atouts santé de la noix de coco

Anticholestérol. Ses acides gras, bien que saturés, n’entraînent pas d’athérosclérose et, à l’inverse, réduiraient le taux de cholestérol et la tension artérielle.

Protège de certains cancers, comme celui du côlon et stimule la fabrication de globules blancs par le système immunitaire.

• Son index glycémique bas. Sous forme de farine, de sucre, de lait ou d’eau, elle évite les pics de glycémie et convient aux diabétiques.

Rassasiante. Riche en fibres, elle comble vite l’appétit et se révèle très antioxydante.

Sous quelle forme la déguster ?

Envie de saveur des îles ? Voici ce que vous pouvez consommer pour conjuguer plaisir et santé :

De l’huile de coco (de coprah) : parfaite pour les currys et la pâtisserie, elle se fige à température ambiante, mais fond rapidement et reste stable à des chaleurs fortes. Son goût est prononcé. À choisir vierge et bio.

• Du sucre de fleur de coco : idéal pour cuisiner, avec un léger goût de coco caramélisé. Avantage : un IG très bas (25). À choisir complet et bio.

• Du lait de coco : un liant doux et savoureux, très calorique.

• Des lamelles de coco : déshydratées (sans graisses ni sucres), elles agrémentent un laitage ou des desserts et sont de bonnes collations. C’est la version « luxe » de la coco râpée.

• De l’eau de coco : issue de la noix verte (non mûre), elle est riche en potassium et magnésium. Mais elle renferme quand même l’équivalent de 7 morceaux de sucre par litre.

Son CV : 365 Cal/100 g (de coco fraîche) • Lipides 33,5 g • Glucides 7,15 g • Protéines 3,6 g • Fibres 9 g

en savoir plus : https://www.topsante.com/nutrition-et-recettes/les-bons-aliments/fruits-et-legumes/la-noix-de-coco-l-atout-longevite-620037

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here