Une poudre verte rayonnante et étonnante, bourrée de saveurs et d’antioxydants, à déguster dans les règles de l’art ou à glisser sans cérémonial dans ses recettes !

Le thé matcha, c’est un thé vert japonais en poudre, aux multiples atouts culinaires et nutritionnels. Avant sa récolte, les théiers sont protégés des rayons du soleil pour augmenter la teneur en chlorophylle, qui donnera au thé une belle couleur vert vif, et en acides aminés, qui adouciront son goût. Les plus belles feuilles sont ensuite séchées, puis triées et broyées afin d’obtenir une très fine poudre.

Consommé à l’origine par les moines bouddhistes et les samouraïs pour ses effets sur la concentration et la vigilance, ce breuvage d’exception fut ensuite dédié à la cérémonie du thé.

 Comment bien choisir son matcha ?

L’appellation matcha n’étant pas réglementée, on s’assure d’abord qu’il vient bien du Japon (les régions d’Uji et de Nishio sont les plus réputées). On trouve principalement deux types de thé matcha : celui destiné à la dégustation (premium, cérémonie ou impérial), cher mais savoureux, et celui destiné à la cuisine, dont la production est moins rigoureuse. Un matcha de qualité se reconnaît à sa couleur vert vif, son odeur végétale et surtout sa saveur douce, herbacée, presque sans amertume. A contrario, un matcha de mauvaise qualité sera plus amer et plus terne.

 Quels sont les bienfaits du matcha ?

« Il est très riche en catéchines, de puissants antioxydants qui stimulent l’immunité, protègent les cellules du vieillissement, luttent contre l’oxydation du cholestérol et jouent un rôle protecteur contre de nombreuses maladies comme le cancer », indique le Dr Ortega. Il renferme de la L-théanine, un acide aminé qui favorise la relaxation, et est également bien pourvu en chlorophylle, qui favorise l’élimination des toxines, et en caféine, qui accroît la vigilance.

Grâce aux tanins, la caféine du thé est diffusée plus lentement dans l’organisme que celle du café.

 Comment préparer un thé matcha ?

Pour le déguster dans les règles de l’art, il faut se munir d’un petit fouet en bambou, le chasen.

  • On verse 1 c. à c. rase de matcha dans un bol à thé, puis environ 100 ml d’eau à 70-80 °C,
  • On fouette vigoureusement en formant des W jusqu’à obtenir une belle mousse.
  • Traditionnellement, il se déguste nature, avec de petites douceurs qui complètent bien ses notes végétales.

Mais aujourd’hui, les gourmands l’apprécient aussi « latte » et sucré (avec du miel ou du sirop d’agave). Sa couleur et sa saveur font sensation dans les glaces, milk-shakes, pâtisseries…

En savoir plus : https://www.topsante.com/nutrition-et-recettes/les-bons-aliments/the/zoom-sur-le-the-matcha-627074