Zoom sur l’huile de cameline

0
401

Parmi les huiles riches en oméga-3, celle-ci est l’une des moins connues. Sa saveur douce et son beau profil nutritionnel méritent pourtant qu’on s’y intéresse!

Aussi appelée «lin bâtard» ou «petit lin», la cameline n’appartient pourtant pas à la même famille, mais à celle des crucifères. Si son huile connaît un regain d’intérêt aujourd’hui, c’est pour son exceptionnelle richesse en oméga-3, un acide gras essentiel dont on ne cesse de découvrir les bienfaits et qui fait souvent défaut dans notre alimentation. Productive et peu exigeante, la cameline est en plus bien adaptée à l’agriculture biologique. Présente dans les cosmétiques pour son action apaisante sur les peaux sensibles, elle est encore plus efficace lorsqu’on l’ingère.

L’huile de cameline renferme 34% d’oméga-3 : 2 cuillerées à café suffisent ainsi à couvrir nos besoins quotidiens. «De plus, elle contient peu d’oméga-6 qui, en excès, sont pro-inflammatoires et nuisent à la bonne utilisation des oméga-3 par l’organisme», souligne Nathalie Sacreste. Elle est aussi bien pourvue en antioxydants (vitamine E et polyphénols) qui protègent ces bons acides gras. Cette association en fait un aliment de choix pour lutter contre les maladies cardiovasculaires et dégénératives comme le cancer.

L’huile de lin est plus riche en oméga-3 (53 %), mais de ce fait encore plus sensible à l’oxydation : il faut la consommer très rapidement. L’huile de colza est moins chère, mais comme elle renferme moins d’oméga-3 (8%), il en faut plus pour couvrir ses besoins. «En outre, l’huile de cameline a une saveur plus douce que celle de l’huile de lin, et que celle de colza, dont la petite note de chou ne fait pas l’unanimité», ajoute Nathalie Sacreste. L’huile de noix est bien pourvue en oméga-3 (12%), mais elle renferme beaucoup trop d’oméga-6 (56%).

Comme toutes les huiles riches en acides gras essentiels, il ne faut pas la chauffer, sous peine de détruire ses bienfaits et d’entraîner la formation de substances néfastes. Ses notes végétales d’asperge et d’amande se marient bien aux fruits et légumes – crudités, salade verte -, ou aux graines germées. Ou encore, selon la naturopathe, «dans un muesli ou un smoothie pour en booster les apports nutritionnels». Elle est fragile, mieux vaut donc l’acheter dans des petits flacons opaques. Une fois ouverte, elle se conserve au réfrigérateur, pas plus de trois mois.

en savoir plus : https://www.topsante.com/nutrition-et-recettes/les-bons-aliments/les-supers-aliments/zoom-sur-l-huile-de-cameline-625071

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here