mardi 10 mars 2015 – par Jean-Marc Dupuis

Chère lectrice, cher lecteur,

Méditer ne consiste pas à « se prendre la tête », ni à « se regarder le nombril », ni à ressasser pendant des heures des mots ou des phrases qui finissent par ne plus vouloir rien dire.

Ces attitudes sont dépassées et égoïstes. Notre société a absolument besoin de personnes qui se tournent vers les autres et apportent des solutions aux grands problèmes sociaux.

S’isoler pour obtenir la paix ou la vacuité mentale, rester dans son coin pour ressasser ses problèmes ne fait pas avancer le schmilblick et ne mène certainement pas au bonheur authentique.

Méditer n’est pas non plus seulement une « mode » qui nous est venue d’Inde, du bouddhisme, de l’Orient, via des hippies ou des bonzes habillés en orange.

Méditer est la capacité d’avoir une vie intérieure ressourçante, intense, et si riche qu’elle permet de :