dimanche 9 mars 2014 – par s

Face à l’épidémie de surpoids, d’hypertension et de diabète, nous nous sommes mis à craindre les produits trop riches, trop caloriques.

Mais comme le déplorent en général les personnes qui entament un régime, le problème est que « c’est tout ce qui est bon qui est interdit » !

Les industriels de l’agroalimentaire n’ont pas tardé à entendre le message… et à repérer l’opportunité de prendre des parts de marché.