mercredi 22 avril 2015 – par Jean-Marc Dupuis

Cher lecteur,

Le printemps est là !

La sève de bouleau coule déjà à flots dans nos forêts.

Remarquez que tout le monde s’en moque, de la montée de la sève de bouleau. Tout le monde ou presque.

La plupart de nos contemporains ont totalement oublié que, il y a 50 ans encore, la majorité des populations européennes, de l’Écosse jusqu’à la Russie en passant par la Norvège, la Slovénie et la Hongrie, attendaient avec une brûlante impatience la montée de la sève à la fin de l’hiver. Plus qu’une tradition, c’était une fièvre qui saisissait collectivement l’Europe. Armées de couteaux (pour faire des entailles dans les troncs), de seaux et de tubes, des centaines de milliers de personnes partaient à l’assaut des forêts pour récolter la précieuse sève de bouleau.