lundi 30 mars 2015 – par Jean-Marc Dupuis

« Le médecin du futur ne donnera pas de médicaments ; il formera ses patients à prendre soin de leur corps, à la nutrition et aux causes et à la prévention des maladies ».

Thomas A. Edison, inventeur du phonographe, 1903

Jamais, sans doute, prédiction ne se sera révélée autant à côté de la plaque.

M. Edison ne pouvait pas le savoir, évidemment. Mais au moment où il faisait cette déclaration commençait le siècle du triomphe du tout-médicament et de l’asservissement de la médecine à l’industrie pharmaceutique.