mercredi 28 mai 2014 – par Jean-Marc Dupuis

Chère lectrice, cher lecteur,

Pour expliquer la montée dramatique des allergies et de différents cancers, on a d’abord suspecté des substances dans l’eau et l’alimentation. Puis on s’est intéressé aux cosmétiques, puisqu’on se tartine la peau, la chevelure, voire les muqueuses, avec des produits où le marketing a de beaucoup précédé le sérieux scientifique.

En quelques années, des dizaines de substances qui étaient employées à doses significatives (triclosan par exemple), ont été bannies de nos déodorants, dentifrices et autres crèmes solaires.

Mais bizarrement, ces mêmes substances sont toujours présentes dans les tissus de nos vêtements, au contact constant de notre peau. Il est temps de s’y intéresser sérieusement, d’autant plus que nos vêtements peuvent être imprégnés de bien d’autres substances plus dangereuses encore.