Pas malade à Noël !

0
648

Mes 10 conseils pour ne pas tomber malade cet hiver

Chère lectrice, cher lecteur,

Pour éviter de passer Noël au fond de votre lit, il faut vous protéger contre les infections hivernales (rhume, bronchite, otite…).

Voici quelques conseils faciles à mettre en œuvre.

Soignez votre hygiène

Les améliorations de l’hygiène, et en particulier de l’eau courante, ont joué un rôle beaucoup plus grand dans l’élimination des maladies infectieuses depuis le 19e siècle, que tous les vaccins et les antibiotiques réunis.

Se laver les mains en particulier a fait une différence énorme.

La plupart du temps en effet, nous attrapons nos virus par les mains. Les virus ne peuvent traverser la peau, mais ils pénètrent lorsque nous portons nos mains à nos yeux, notre nez, nos oreilles, où des muqueuses perméables (qui laissent passer les virus) servent de portail d’entrée aux maladies.

Je vous recommande donc de vous laver les mains régulièrement avec du savon traditionnel et de l’eau. Lavez-vous doucement quinze secondes, sans frotter trop fort pour ne pas causer d’irritation, qui offriraient elles aussi une porte d’entrée aux virus.

Après vous être lavé, séchez-vous les mains avec une serviette en papier, et servez-vous de cette serviette pour saisir la poignée de la porte de sortie si vous êtes dans des toilettes publiques.

La poignée de la porte est en effet un endroit bourré d’infections et de restes de matières fécales.

Attention aux endroits que vous touchez

Souvenez-vous des conseils de votre maman et de votre instituteur : pas de doigt dans le nez, dans les oreilles, ni dans la bouche.

Outre que ce soit un spectacle peu appétissant pour l’entourage, les microbes pénètrent facilement dans le corps par les voies respiratoires et gastro-intestinales qui, contrairement au reste du corps, sont faites pour absorber les corps étrangers (air, nutriments).

Se ronger les ongles présente les mêmes risques.

Ayez votre propre stylo

Vous souvenez-vous de l’époque où chacun avait son propre stylo dans sa mallette, son veston, sa poche de chemise, de blouse ou sur l’oreille, selon les professions ?

C’était une habitude qui limitait les contagions. Les stylos qui se trouvent sur les comptoirs des banques, de la poste, des magasins, sont hautement contaminés, de même que les claviers des distributeurs d’argent, les boutons d’ascenseur et les poignées des pompes à essence.

Tout le monde les touche après s’être mis les doigts on ne sait où.

Je recommande aussi de passer un mouchoir sur la barre de votre caddie avant de le saisir. Et sans tomber dans la paranoïa, méfiez-vous aussi des menus dans les restaurants qui sont rarement, ou jamais, nettoyés par les propriétaires.

Eviter les foules dans les espaces confinés… et prendre quelques compléments

Les trains, bus, avions bondés, les lieux publics surchauffés et bourrés de monde (grands magasins pour les courses de Noël), sont le rêve des microbes pour se propager.

Il n’est évidemment pas toujours possible de les éviter.

Lorsque vous avez pris toutes ces précautions, les compléments nutritionnels, pris quotidiennement, pourront faire une différence majeure pour votre immunité :

  • Vitamine C : vous en trouvez dans les baies, les brocolis, les agrumes, les poivrons, les tomates, l’avocat, le kiwi. Je recommande d’en prendre 250 mg deux fois par jour ;
  • Vitamine D : Vous trouvez de la vitamine D alimentaire dans les œufs (un tout petit peu), le foie, les poissons gras comme le thon et le saumon. Mais la vitamine D ne s’obtient en grande quantité qu’en exposant votre peau au soleil. Sinon, en complément alimentaire (1500 UI par jour au minimum) ;
  • Vitamine E : les meilleures sources de vitamine E sont les noix, les graines, les épinards et les jaunes d’œufs. Je recommande 50 mg par jour ;
  • Sélénium : les meilleures sources de sélénium sont les noix du Brésil, le thon, la volaille, l’ail, les œufs et les brocolis. (100 mcg par jour) ;
  • Zinc : ce n’est pas par hasard que l’on mange des huîtres à Noël, les huîtres étant très riches en zinc, un oligo-élément essentiel au système immunitaire. Les autres fruits de mer et le poisson doivent être consommés deux fois par semaine pour les mêmes raisons. Le problème est que les Apports Journaliers Recommandés en zinc sont aujourd’hui scandaleusement bas (10 mg), j’estime qu’il en faut au moins cinq fois plus pour une bonne protection contre la grippe. Il n’y a aucun danger jusqu’à 150 mg par jour.

Mangez équilibré

Efforcez-vous de respecter certains conseils nutritionnels de base : des légumes, surtout verts et colorés, à la vapeur douce, comme base principale, des fruits, des noix, des légumineuses, des œufs, du poisson et de la viande sans excès.

Des produits fermentés comme la choucroute et les cornichons.

Des petits poissons gras des mers froides, au moins trois fois par semaine (sardines, maquereaux, harengs, anchois).

Des huiles vierges, crues, en favorisant l’huile d’olive, de coco, l’huile de colza pour les assaisonnements, et en éliminant les huiles industrielles (maïs, tournesol, germe de blé, soja).

Evitez sucreries, fritures, et réduisez au maximum les « 4 P » : pain, pâtes, patates, pâtisseries, à cause des apports excessifs en glucides (sucres).

Faites circuler votre sang

Malgré le froid, la pluie, la neige, continuez à sortir aussi souvent que possible. Toutes les activités physiques renforcent l’organisme et aident à lutter contre les infections.

Bien sûr, veillez à être équipé convenablement, en protégeant votre tête et votre cou, car c’est là que passent les carotides et les jugulaires, des artères et des veines de première importance. Elles peuvent vous faire perdre beaucoup de chaleur s’il fait froid.

Si vraiment vous ne pouvez pas sortir, trouvez une piscine couverte ou faites de l’exercice à l’intérieur de chez vous.

Pour un programme d’activités douces pour reprendre le sport chez vous sans équipement particulier, suivez le Dr Tran, médecin française d’origine vietnamienne, qui donne des cours de Qi Gong.

Maîtrisez votre stress

Le stress perturbe les équilibres hormonaux, ce qui affecte le système immunitaire et notre capacité à combattre les infections.

Les approches corps-esprit comme la cohérence cardiaque, la méditation en pleine conscience, l’EDMR, le Qi Gong sont des moyens efficaces de réduire votre niveau de stress.

Parfois (souvent), vous devrez toutefois accepter de prendre de grandes décisions pour changer de vie, au sens propre (déménagement, changement de carrière professionnelle, choix familial ou conjugal) pour retrouver la sérénité.

Blottissez-vous dans votre lit

Si vous accumulez le manque de sommeil, vous serez incapable de lutter contre la grippe et le rhume.

Les personnes qui dorment moins de sept heures par nuit ont trois fois plus de risque de tomber malades. Je reviens très souvent sur le sujet du sommeil dans Santé Nature Innovation car il est crucial.

Restez à l’écoute si vous avez des problèmes de ce côté-là car je vous enverrai bientôt de nouveaux conseils très importants pour mieux dormir !

Buvez thé vert et tisanes

Buvez du thé vert, des tisanes, et ajoutez-y des épices ! Badiane (anis étoilé), gingembre, clous de girofle, cannelle, cardamome… c’est le moment d’oser, avec une cuillerée de miel de forêt. Délicieux.

Ces petits plaisirs de l’hiver vous apporteront une couche supplémentaire de protection grâce aux composés anti-infectieux qu’ils contiennent.

Préparez-vous ainsi bien à Noël et…

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

sources : https://www.santenatureinnovation.com/malade-a-noel/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here