Dossier 1 : un aveu effrayant… Banaliser le surpoids et l’obésité !

Un article récent* dans “Nature”, un des plus prestigieux magazines scientifiques internationaux, suggérait qu’on pouvait être obèse et en bonne santé, et étonnamment que cela pourrait justifier d’accepter cet état dans de nombreux cas à titre individuel ou au niveau de la population.

Dossier 2 :Des causes multiples et complexes !

Au regard de l’histoire, il est probable que nous, médecins ,dits “modernes” ne soyons pas fiers. Le retard de reconnaissance de ce fléau (la France comptait 67,4 millions d’habitants au 1er janvier 2021 dont 17% étaient obèses, soit 11,5 millions de personnes malades) et le peu de moyens efficaces mis en œuvre par notre corps de métier, pour tenter de l’éradiquer, ne glorifient pas la médecine. Nous n’avons rien vu venir…

Dossier 3 : Surpoids et obésité : le terreau d’une pandémie !

Que peut-on attendre des propositions thérapeutiques, telle que le jeûne médicalisé, face aux techniques actuelles définies comme “académiques” (“Manger moins-Bouger plus”) ? Autant de questions, autant de réponses à édifier judicieusement en s’appuyant sur un référentiel scientifique récent mais abondamment fourni…

Dossier 4 : Une gestion efficace de nos réserves d’énergie !

Notre capacité à conserver de l’énergie n’a de sens que si elle peut se rendre disponible lors des occasions de pénurie alimentaire, volontaire ou non. Cette disponibilité est à la fois efficace, adaptée et parcimonieuse….

Dossier 5 : L’insuline on en parle ?

Dans le dossier précédent, nous avons expliqué la première raison qui rend difficile le processus d’amaigrissement (une raison intrinsèque liée à notre évidente capacité à conserver efficacement nos réserves). Nous allons étudier ici la 2ème…..